Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

verso

  • confessional verso

    Pin it!
    Venu, comme à l'accoutumée
    par quelque chemin de hasard
    ses ornières buvant mes phares
    et ses ombres sur mes talons
    suis entré en tes Confessions
    observant leur ordre intimé
    de capituler sans raison
    que la beauté de ton regard
     
    Effleurant le voile embué
    de ta mise en scène amoureuse
    à la chaleur aventureuse
    et la totale abnégation
    d'être le vagabond dévoué
    à ces troubles propositions
    que ta rêverie généreuse
     
    Rompu à la fertilité
    de tes plus graves euphories
    sans réserve, je m'en nourris
    et goûte avec délectation
    la magistrale suspension
    de leur instantanéité
    épure sans affectation
    des nobles fantasmagories
     
    Solitaires simplicités
    chacune portant son ravage
    au singulier carambolage
    où se heurtent les positions
    trop fermes pour l'élévation
    vers les transcendantes nuées
    j'absorbe votre solution
    pour me fondre en votre équipage
     
    Oubli et silence liés
    dans une discrète éloquence
    portent la violente évidence
    qu'une sensible profession
    surgie de la corrélation
    entre brève sagacité
    tenace lubie et passion
    électrise nos expériences
     
     

    Confession Seize

    tiniak ©2014 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
    en manière de salut dédié au nouvel espace de Gaëna da Sylva, Les Confessions du Fauteuil Vert
    -ci-dessus : "Confession Seize"-