Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

saint valentin

  • Porte Saint-Michel

    ssss sssssAllez va, canaille !
    laisse-moi ta mitraille
    cela suffira bien
    pour le pot qui vient
    et s'attache nos ombres
    que nous soyons du nombre
    de ceux qui finissent
    leur feu de paille à la pisse

    Allez donc, coquin !
    tope là de la main
    franche encore à cette heure
    où nos ombres demeurent
    calmement sous nos chaises
    où nous prenons nos aises
    et raillons les coquines
    qui nous narguent du cul, mutines
    et se feraient prier
    si nous n'avions l'œil si gris et gai

    sissiteHay-dee-ho, l'Arsène !
    ne te mets pas en peine
    de savoir seulement
    qui, pourquoi ni comment
    nous sortirons vivants de ce bouge
    je tire un tapis rouge
    sur son sol écaillé
    que nous irons fouler
    le port altier et fier
    (notre cache-misère)
    riant de nos dents bleues
    de cocktails sirupeux
    soignant notre sortie
    de princes malappris

    Peek-a-boo, très cher fou !
    la nuit n'a d'autres rois que nous
    et nos ombres nous suivent
    gloub gloubpeuples à la dérive
    embrassant l'aujourd'hui
    qui s'attache nos vies
    sachant bien que demain
    n'est rien de rien de rien
    et notre hymne prend forme
    sous des frondaisons d'orme
    ou de saule ou que sais-je
    - il nous reste la neige
    et nos longs pantalons
    qui ne sont pas signés Courrèges

    Gott verdam', macadam !
    ai-je la queue en flammes ?
    dédéOù es-tu mon ami ?
    m'aurais-tu privé de la vie
    que je ne sente rien
    de ce matin qui vient
    me chier sa lumière
    et sa douce atmosphère
    vierge encore et farouche
    et me remplit la bouche
    d'un trouble doux-amer ?
    Pour aucune Fernande,
    fieu ! je bande, je bande, je bande

    "Amen" me souffle Saint François
    (ou est-ce Jean-Michel ?)
    sur ce barreau d'échelle
    qui lui montre la Voie
    - pour moi, j'ai mon content
    et l'aujourd'hui me tend
    le bras ;
    bon, j'y pose gentiment
    les doigts.

    tiniak ©2009 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK

  • Saint Valentin, con!

    Pour préparer joyeusement la foutue fête de la Saint Valentin (valant-un milliard d'euros, oui!), je vous soumets cette blague marseillaise. pour l'accent, faîtes un effort d'imagination, tout de même!

    Trois vieux copains ont coutume de se retrouver à la veille de la Saint Valentin pour se montrer leurs idées de cadeaux destinés à leurs épouses et voir s'il n'y aurait pas ainsi moyen de ne pas se prendre un bide. La vie est ainsi faite que les trois types habitent l'un à Paris, l'autre à Lyon et le dernier à Marseille.

    - Les gars, dit le parisien tout fier, cette année je n'ai pas pris de risques inutiles. J'ai fait faire une bague somptueusement garnie de superbes pierres... mais si ça ne lui plait pas, j'ai aussi acheté un collier. Elle aime toujours ça, les colliers.

    - Et bien messieurs, pérore le lyonnais, figurez-vous que j'ai opté pour la même prudence. Je lui ai acheté une fourrure... de celles qui ne vous font pas regretter d'aller à l'Opéra, vous voyez le tableau. Mais bon, au cas où... je lui ai toujours pris un beau chapeau avec un foulard assorti. Elle a toujours aimé ça, les chapeaux.

    - Maaa... les amis, annonce le marseillais, je crois que nous sommes sur la même longueur d'ondes, vé. A la mienne, je lui ai fait composer un bouquet... mais si tu voyais le bouquet!... 120 sortes de fleurs différentes!... 42 kilos, le bouquet!... que ça vous embaume le Vieux Port même à l'heure du marché, té... un putain de bouquet, oué.

    Etonnement sceptique et silencieux des deux autres.

    - ... Ah mais, j'ai fait comme vous, poursuit le marseillais. J'ai été prudent. J'ai été malin. J'ai trouvé la parade. J'ai aussi acheté une boîte de cent préservatifs.

    - ... ben pourquoi ?

    - ... oui, pourquoi des préservatifs ?

    - Eh bé parce que... si ça lui plaît pas, le bouquet, à ma femme... si ça lui plaît pas, elle peut toujours aller se faire en-cu-ler!

    3d794b6f2fe46b79a0238b3d21b77fd4.jpg