Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

moi je sais

  • sacerdoce

    Pin it!

    Je suis, serpent casqué parcourant tes coursives
    la dernière barrière avant tes invectives

    Je la suis jusqu'au bout de ce long corridor
    que ma rêverie floue nomme ton hellébore

    Par quoi tu meurs et tues ton précieux quotidien
    en cherchant des vertus, aux ombres, à tes chiens

    Louve au sein dévoyé par une chère absence
    j'enserre ton poignet du linge de mes stances

    Car la mort annoncée affadit ton sourire
    quand il devrait chanter ton plus simple désir

    Je serais fol et sot de ne pas te connaître
    Ici, tu es mon sang, séchant à la fenêtre

    Le venin qui te vient aux yeux comme à la bouche
    est le prochain festin où mon verbe fait mouche

    Il n'est pas d'expertise ! Et aucun sacerdoce
    n'échappe à la bêtise et son obscur négoce

    Nul airbag, ni coussin, ni gentille promesse
    n'évite l'accident, quand on vient à confesse

    Demain, nous dormirons sur nos crânes fendus
    répandant nos cerveaux sur la terre battue

    Car la mort annoncée peut aller se fair' voir !
    Je t'aime, tu le sais, il n'est pas d'autre histoire.

    lovers

    tiniak © 2013 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
    pour un défi du samedi