Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

festive

  • Les brillantes

    Pin it!
    Cl-SAUZET_La-ronde.jpg

    Si méritoires, belles et bonnes
    âmes d'un soir au Tout-Venant
    comme vos brillances m'étonnent
    incidemment

    Furtives, mignonnes - vraiment !
    qui me vont à l'œil célébrant
    plus que votre port d'Antigone
    votre allant

    C'est du théâtre à ciel ouvert
    tout le ballet des chevelures
    rémanences d'antiques mers
    et d'aventures

    Vous n'êtes pas de ces dragonnes
    promptes à jeter l'anathème
    sur  l'économie d'un "je t'aime"
    quand cette invite vous friponne

    Mais vous ne serez pas moins fières
    ni moins farouches à défendre
    les beautés auxquelles prétendre
    au cœur même d'un éphémère
    assentiment

    Dès lors, c'est trésor de vous voir
    blancheurs éclatant sous le noir
    écrin de  vos savantes nippes
    rehaussant votre prune lippe
    afficher votre mésespoir

    Et si je vous préfère brunes
    c'est pour opposer à la lune
    et sa fadeur sempiternelle
    la surprise de vos prunelles

    Brillez ! Brillez, les festivales !
    Foin des torpeurs sentimentales !
    La vie est courte... adieu, les anges !
    Dame ! votre âme me démange
    Grattez-moi là...

    Et qu'aucun ciel ne se dérange
    ...plus bas
    ...plus bas

    tiniak ©2009 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
    illustration: La Ronde, Claude Sauzet.