Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ʁe.kɔ.lɛk.sjɔ̃

  • cupidon38

    Pin it!

    Aux âmes folles d'elle m'aime
    d'il m'aime tant que notre temps
    s'écoule comme un lent poème
    rouge franc

    Que tout récolle, et l'anathème
    et la foi qu'il sera toujours
    bienvenu pour son bel amour
    et que jamais, non jamais ! qu'elle
    nuit et jour

    Oh, feux follets ! transis d'effroi
    si, par malheur, elle sans moi
    lui sans mes ailes, sans ma joie
    sempiternelle

    A vous, j'avoue : ma ritournelle
    n'aura pas l'élan ni le sel
    qu'elle lui voue, qu'il a pour elle
    Et je vouvoie...

    Quelque flêche que je décoche
    Quelque signe que je commette
    Je ne vous mets pas à la fête
    mais au défi

    Que la fin ne sera pas moche
    (qu'il en sera toujours ainsi
     comme - le croyez ! l'avez dit)
    dans la charette

    Et quoi ? Dire que votre coeur
    vous assure félicité ?
    Eh ! M'avez-vous bien regardé ?
    Je suis aussi niais qu'un baigneur !

    Je vous le dis : allons, allons !
    N'allez pas prêter de serment
    Ca relève d'un autre temps
    où je me nommais Cupidon

    Mes flèches ! Mon carquois !
    Mon nuage pudique !
    Qui en sait la musique ?
    Qui en porte la foi ?

    Ici ? Je pousse de mes bras
    la charette avec tous ces corps
    qui l'avaient juré - à la mort !
    et qui ne se connaissent pas

    tiniak ©2012 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK

    niak
    Bisou ?