Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ma Liseuse

Elle a ces petits pieds boudinés qui m'émeuvent
et ce sourire tout plié aux commissures
quand elle vient, pour me faire un brin de lecture
poème ou prose, avec, en fond, le bruit d'un fleuve

Ses vêtements sont - parfaitement ! improbables
(on les dirait sortis du placard d'un fantôme)
Elle est comme une vieille avec un corps de môme
mais il sort des trésors de son fâcheux cartable

Pliés, ouverts - et grand ! Avec image ou sang
ils lui chargent les bras sans encombrer sa voix
que l'on dirait empreinte d'un doux vin de noix
un brin râcleuse, avec de sauvages accents

Rien ne me ferait manquer ce moment divin
quand elle vient vers moi, quasi ourdie d'excuses
(de creuser mes émois ? d'être pis qu'une buse ?)
et se révèle folle en ouvrant un bouquin

Il est une autre foi qui se réjouit de peu...
La nourrissons, tous deux, joyeux, page après page
comme on peut défaillir devant un doux corsage
une parole amie, un regard amoureux...

Tout se tait; elle arrive et le cheveu tressé...
Sait-elle, seulement, comment je la regarde ?
- que j'y vois le pendant d'une fine Renarde
aux pieds nus, sur ma rive, abreuvant mon carné ?

acrostiche,Val Tilu,liseuse,petit boudin

tiniak ©2018 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK

Crédit photo ©Val Tilu, Photographies

Écrire un commentaire

Optionnel