Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

pfuit !

Pin it!
Un bon peu d'air court sur le cuir
rives d'hier, l'âme respire
et de reflets en longs échos
sait s'attacher à ce que vaut
(tandis qu'au loin se vautre l'or)
le souffle qui dit "je t'adore"
 
La fenêtre n'a rien fermé
ni des allées ni des venues
de mon rêve aussi continu
qu'un regard et son échappée
 
Qu'il fait bon ne plus se mouvoir
qu'entre le blanc, le gris, le noir
et la texture
contrastée de leurs fantastiques ouvertures
 
Qui saura jamais la chanson
que frissonnait la haie, alors
(quand rougissait l'or au-dehors)
- ou le feutre de tes chaussons ?
 
Approche ! Approche, épaule amie
ton gentil soir
qu'entre le blanc, le gris, le noir
s'embrasent nos purs appétits
 
 
 

Jean-Pierre Bouyge

tiniak ©2014 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
pour une vision de mon Ami De Toujours
crédit photo : Jean-Pierre BOUYGE.

Les commentaires sont fermés.