Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

veilleuse parfumée

addict-prout.pngLe ventre n'a pas tout lâché de ses humeurs
J'en écourte les gargouillis d'un grognement
Logeant dans un pli de la nuit l'inconvénient
d'avoir encore à me curer l'âme et le cœur
je m'en vais battre le pavé des rues sans voix

Plus d'une fois, j'ai recouru au stratagème
et différé l'explosion de mes vilains gaz
à me soûler des chansons et des belles phrases
où trempent les rêves connus d'autres bohèmes
qu'adoubèrent les noms courus des sociétés

Mais d'enrober mes fatuités de perrier-menthe
je m'attire un nouveau drame de politesses
confondant en écho brame et maudite messe
à la propriété brave, compatissante
par quoi s'entend des lavements l'hypocrisie

Et c'est le ventre ballonné de flatulences
que je cherche l'endroit propice où délivrer
Poésie ! Poésie ! ton formidable pet
Que son tonnerre exalte au seuil de la conscience
comme aux ciels morts manque le parfum de mon cru

 

tiniak © 2011 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK

Les commentaires sont fermés.