Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Sainte Nitouche

Louise Markise, photographe

Elle aura pris son bain à même l'herbe chaude
pour sentir aussi bon qu'un rêve campagnard
Moi, je serai sorti de la douche en retard
apprivoisant en vain l'épi qui me taraude
et m'agace la main

Elle demandera "quel est ton saint patron ?"
Et voilà, catastrophe ! aura grillé la mèche...
Je dirai "désolé (oui, faisant de la lèche)
mais je n'aurais souhaité attacher à mon nom
que le vôtre, Beauté !"

Alors tout sera dit... ou bien, nous nous tairons
car nous aurons souri au-delà des nuisances
et nous serons trouvés en commune appétance
moi, lui prenant la taille, elle, un regard profond
Et allez, vaill' que vaille !

Quand nous aurons repeint tous nos calendriers
ayant trempé nos doigts à l'encre rouge fruit
d'un jour laissé pour mort à l'horizon détruit
nous allierons nos corps et leurs noms oubliés
le cœur et l'esprit ceints


tiniak - carnÂges © 2010 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
Illustration : d'après une photo de Louise Marquise

pour un Impromptu Littéraire - tiki #88

Commentaires

Écrire un commentaire

Optionnel