Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Quant à toi

Quand tu me vois, j'existe
Oh, ça y est ! je suis là
ferme, plein, rassemblé
riant comme l'enfant à son tour de jouer
joint son rire à la fête
de l'être ! de l'être !
et de l'art d'être aimé
soi-même, pour de vrai

Quand tu m'entends, j'existe
je suis une chanson
sans accordéoniste, piano, flon-flon
je suis le chant du monde
et je sonne et je sonne
au vent je m'abandonne
à la mouche au plafond
à l'arbre qui frissonne
tout le monde à l'oreille
pareil

Quand tu me tiens, j'existe
je viens, j'insiste
et tu ne dis pas non
mais mon nom, ce murmure
fasse que la vie dure
nous soit douce aventure
en cet avénement
du temps présent
palpable
et comme ton sein blanc, véritable
d'où renaît chaque foi
ce moi en toi
ce partage
avançant résolu notre âge

mmmmmm

tiniak ©2009 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK

Commentaires

  • Que les images et les mots sont doux...

Les commentaires sont fermés.