Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'aube s'honore

Pin it!
Chantal Haboyan, L'Aube

L'aube sonore par les jardins
son triomphe sur le murmure
d'une nuit qui jamais ne dure
et ploie sous la roue du destin

Marquant le ciel d'une griffe pâle
par où l'orient va soulever
le jupon noir de la nuitée
l'horizon, c'est l'autre signal

Tout, le spectacle de la prière
dans les biais sous la nuée grise,
le chant des amours compromises,
soit révélé dans sa lumière

Il faudra donc remettre à l'ouvrage
les "bonjour", les "salut, mon vieux"...
"je n'aime rien tant que vos yeux"...
affichant qu'on a le courage

Au jour venant, quel train de babioles
allons-nous trouver au marché
dont nous espérons contenter
la frénésie des courses folles ?

Avant le soir, il fera beau mettre
en ordre les ajournements
avoir soldé nos sentiments
fermé les volets aux fenêtres

Le jour venu, quand je n'aurai plus
rien de cela à redouter
la nuit blanche m'aura gardé
ouverte une porte inconnue

Et de ce jour, la messe dite
je l'aurai divisée par huit.

tiniak ©2009 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
illustration : Chantal Haboyan, L'Aube.

Chantal Haboyan est décédée le 22 janvier 2011, merci de lui rendre hommage en visitant son espace.

Commentaires

  • les nuits blanches vont bien à ta plume... mais il n'est de plus belle aube que celle qu'on rejoint l'âme et le corps reposés.

  • Nuit blanche ... Liberté qui surpasse le rêve !

  • A propos de ce poème "l'aube s'honore" et du tableau "Aube" de ma sœur Chantal Haboyan, j'aimerais parler avec vous. Savez-vous qu'elle est décédée en janvier 2011 ?

Les commentaires sont fermés.