Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Loin tain

  • Luminessence

    Le mouvant paysage est à nouveau menteur :
    au loin, va sa lenteur; au près, file un mirage...

    Un cœur sous fine toile expire le retour
    Il brûle mieux qu'un four et nourrit une étoile
    au voisinage brun, au paisible sommeil
    ignorant le soleil au désastre du jour

    Mon chant naît d'une trace, amoureuse affamée !
    Je vais t'y révoquer tandis que l'heure passe...

    Ici n'existe plus - ça va beaucoup trop vite !
    Ce tigre qui m'invite à rejouer ses vertus
    va me tomber des mains, si je n'y prends pas garde
    (où voilà que Renarde appert au point de fuite)

    Nogent-sur-Marne... Ah, tiens ! On est passé par là ?
    Je suis dans quel état ? Suis-je dans le bon train ?

    Ecole Des Loisirs posée sur mes genoux
    ton tigre me rend fou, m'aime sans coup férir
    Sans vouloir chinoiser - plus que l'illustration...
    un autre verbe à dire accapare mon soûl

    Sinon, j'en étais où ? Ah oui : bonsoir, Voisine
    au coeur sous fine toile, à la songeuse moue...

    S'il-te-plaît, Contrôleur, ne la réveille pas
    Son billet ? Il est là, sur la tablette à fleurs
    que couvre son poignet (Diogène, tais-toi donc !
    Ne dis pas "mort aux cons !", mais "Oui, môssieu, voilà")

    Elle en a pas fini, la campagne domptée
    d'étaler ses fichiers de Colza-Qu'On-Fait-Pis ?!!

    Nyctalope hébétude, allons z'au bout du vers
    puiser dans l'atmosphère une siamoise jute
    afin de recouvrir de lumes orientales
    et mon sentimental, et son prochain mystère

    C'est la nuit, depuis peu, et ses oranges rais
    fondent ! J'en mangerais, si j'avais tous mes yeux...

    Et voici que le quai me navre les narines
    Je plaide ma comptine en de vains tribunaux
    Je l'engage à nouveau pour un autre voyage
    sur un autre contoir à l'oreille plus fine

     

    acrostiche,lumière,voyage intérieur

    tiniak ©2018 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK

  • siam

    Sans avoir payé mon tribut, une heure avant
    je n'étais qu'un frustre inconnu, aux yeux béants

    Il n'attendait que son écot d'ancien passeur
    et fut surpris par ma persistante fraîcheur

    Autrement, il m'aurait benné sur les ordures
    pour que j'aille frayer avec d'autres saumures

    Maintenant qu'il m'embarque sur le fleuve brun
    j'entends vibrer mon nom vers la rive d'airain

    siam,tiniak,passeur,fleuve,mékong

    tiniak ©2018 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
    pour un Impromptu Littéraire - tiki#318

    Crédit photo ©vegas-sur-sarthe

  • Wee-Mah-Way (Nocturne)

    C'est bien la nuit !
    C'est bien la pluie !
    L'ombre est partout striée de fuites
    Ici et là, piquée d'orange
    Belle Cybèle, nuit de challenge

    À hue, à dia
    les aléas !
    N'étaient tous ces fâcheux portiques
    irais mon mode automatique
    si droit que je sois sans mes bottes
    zivaguer, plus près de ta roulotte
    (oui mais, vois-tu, Renarde oblongue ?
    ma route est longue, longue, longue...)

    Y a pu d' soleil ?
    J'ai pas sommeil !
    Je chante à l’œil et à l'oreille

    Dès l'émotion
    c'est la mission !
    Quand qu'On appelle "Aède, à l'aide !"
    c'est là, la mission dont je procède

    -regain-
    "Les frondaisons exhalent des humeurs
    aussi de ceux qu'ont pas trouvé bonheur..."

    Allons, tant pis !
    C'est reparti...
    Filons notre Bel Aujourd'hui !
    Mortuaire, Hier, garde ton masque !
    L'orient, déjà, pointe sur nos basques

    Le charivari s'est éteint
    mais l'autocar, i' varie rien
    de son trajet, de son allure
    ni de son mépris des voitures
    Sûr ! L'autoroute, au goutte-à-goutte
    instille qu'on est loin... du mois d'août ?

    -rabiot-
    "Chaque maison recèle des soupirs
    l'humble regret de ses Ça-va-Sans-Dire"

    Des Dulcinée
    la Destinée
    perle sans bruit sur l'oreiller
    et, n'en disant mot z'à Leur Père
    nous leur serons peut-être... un frère ?
    (l'âme damée d'un sol égal
    feutre des orgues sentimentales)

    Par habitude
    des latitudes
    qui saura dire où est la cuisine ?
    Il fera beau tendre les narines
    le beurre est passé par d'autres mains
    Perdue ! la magie du "par faim !"

    Perdue, berlue
    des ingénus
    la déroute est longitudinale
    franchi le seuil de l'odre marital

    Ni nuit, ni pluie, ni même lune
    n'effacent plus ces tâches brunes
    sur le poignet
    au blanc carné
    des lents voyages avortés

    Par don, partons !
    Foin, des raisons
    qui nous feraient prendre pour miel
    des hiers chargés de missel

    Empanne, peine
    car l'aube est pleine
    Eh, pine blanche !
    Engourdis-moi tous ces dimanche
    d'infortune...!
    La route longue est opportune

    M'en vais braver
    des logorrhées
    qui me délivrent du chafouin
    le dos tourné au petit matin

    -bonus-
    "a thrill a day keeps the chill away
    love like a dagger and a sound like a 'wee-mah-way' " (*)

     

    Quichotte,Dulcinée,tiniak,roulotte

    tiniak ©2018 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK

    *Adam And The Ants 'That Voodoo'

  • Hors-la-loi

    Le retour du printemps échauffant les esprits
    tout concordait ici pour que bientôt ça barde !
    Sans rien en dégonfler, on ouvrait les mansardes
    les rideaux s'agitaient au souffle du pays
    comme le linge écru déployé sur les fils
    et les robes passant de blafarde en bavarde...
    la pression demeurait palpable sous les ris

    On en avait pourtant supporté, des bravades !
    et des occupations ! des heurts et du mépris...
    Mais il exagérait, l'autre Béni-Oui-Oui
    à nous servir sa soupe aux relents de moutarde
    car, à creuser un peu, sa morgue se lézarde :
    l'était pas le dernier à téter du pastis
    ni à tâter en coin quelque fesse gaillarde

    Il s'était condamné en disant, à l'envi
    conspuer nos valeurs, pisser sur la cocarde
    et de fanfaronner de sa voix nasillarde
    arguant de religion et de suprématie...
    Ça n'a pas fait long feu ! Ça n'a pas fait un pli !
    On lui a fait bouffer ses bottes, sa guimbarde
    et le fameux Stetson à son front de Teddy !!

    Non, mais…
    Au pays du Horla !

     

    tiniak,défi du samedi,le horla,stetson,usofa,citoyenneté

    tiniak ©2018 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
    pour la 500ème du Défi du samedi !!

  • tangente

    Tel un doux parfum, vent arrière
    gonfle ma toile, en mer atlante
    la main sur la barre vibrante
    l'œil amoureux de l'atmosphère

    Aucune rive ne patiente :
    je fais, sans toit, ce tour du monde
    profitant de sa face ronde
    pour vite prendre la tangente

    Naviguant vers le cercle austral
    - un ciel presque à portée de main !
    j'ai le revers de l'âme en tain
    sous chacune de mes caudales

    Gagné le point de non retour
    plus fin que vouge, le nez droit
    vers la lune rouge m'envoie
    d'un trait lui porter mon amour

    Eh, tes riens, tu peux les garder
    pour de grasses joies sans péril
    sourdes aux clameurs du chenil
    accompagnant mon passager

    Naître pour tomber, c'est le lot
    - à quoi bon ramper avant l'heure ?
    Ne sens-tu pas qu'aussi la fleur
    s'exhale, entière, vers le haut ?

    Tant qu'à chuter, partons de loin !
    Un rêveux saut pour moindre mal
    à la poussée sentimentale
    au final, m'en sera témoin

    Embrasse-la ! Lève ton pouce...
    car le ciel n'est pas si taiseux
    pour qui daigne lever les yeux
    dans l'ombre où croît la lune rousse

     

    poésie,ship,ancient ship,trois mâts,aventure,Münschhausen

    tiniak ©2018 DUKOU ZUMIN &ditions TwalesK
    pour un Impromptu Littéraire - tiki#308